Menu

Les progrès de la chirurgie esthétique

20 septembre 2015 - Santé
Les progrès de la chirurgie esthétique

 

Si l’on vous disait que la chirurgie esthétique date d’il y a 3000 ans quelle serait votre réaction ? Certainement comme moi, pour le moins interloqué !

Et bien une fois n’est pas coutume ce sont les Égyptiens qui pratiquaient déjà des reconstitutions faciales relativement lourdes au niveau des lèvres ou des oreilles en utilisant la peau d’autres parties du corps suite à des blessures. D’autres civilisations feront aussi usage de ce type de chirurgie comme les Grecs en leur temps et les Romains après eux. A la fin du 16eme siècle un traité européen est édité par Gaspare Tagliacozzi.

Ce sont bien évidemment les guerres qui permettent à ce qui deviendra plus tard la chirurgie esthétique moderne telle que la pratique le Docteur RAJAO elle même de se développer. Il ne s’agit plus là de reconstituer après mutilation mais d’embellir, de gonfler, de galber et de rendre certaines parties du corps plus attrayantes, plus jeunes, en préservant un aspect naturel. Les demandes d’opération ou de pose d’implants de silicone explosent et une chirurgie dite, plastique, voit le jour.

Depuis les années 60 la demande ne cesse d’augmenter et la création d’établissements spécialisés ne cesse de croitre également. De nos jours, la chirurgie dite de reconstitution fait des miracles, rend des personnes « à la vie », permet également à d’autres de retrouver une vie normale. Le mot greffe ne peut pas être écarté de ce paragraphe étant donné l’avancée fulgurante en la matière.

Il existe également des techniques beaucoup plus légères et subtiles qui ne nécessitent pas l’utilisation du scalpel. Depuis 1952 qui voit l’apparition d’une première société de chirurgiens en France, le premier lifting pratiqué par un médecin Américain, les progrès s’additionnent continuellement et la pratique est reconnue de nos jours comme une chirurgie incontournable.